Panorama des thèmes
PartagerTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail to someonePrint this page
Successions et libéralités -

05- La règle de la représentation

05- La règle de la représentation
05- La règle de la représentation

Commentaire

La représentation est une technique du droit des successions qui permet à un héritier de recueillir la part d’un autre héritier qui aurait dû succéder s’il n’avait été prédécédé, renonçant ou déclaré indigne. La représentation concerne les descendants et les collatéraux privilégiés.

Exemple :

La règle de la représentation dans le cadre du droit des successions2

Le grand-père laisse un fils et deux petits-enfants (les sœurs Ebahie) issus d’une fille prédécédée.
Normalement, selon la règle du degré, l’oncle des sœurs Ebahie devrait les exclure et recueillir toute la succession.
La représentation corrige cette règle : les sœurs Ebahie vont représenter leur mère prédécédée et recevoir sa part de succession.
Ainsi, l’oncle recevra la moitié de la succession et les sœurs Ebahie se partageront la moitié qui aurait dû revenir à leur mère (soit 1/4 chacune).

Autre exemple :
M. Ebaudi laisse un frère, une soeur et deux neveux issus d’un frère prédécédé.
On se trouve ici dans le deuxième ordre. Normalement, la sœur et le frère — collatéraux privilégiés du 2e degré — devraient exclure les deux neveux qui sont des collatéraux privilégiés du 3e degré.
Cependant, par l’application de la règle du degré, les neveux représentent le frère prédécédé et recueillent sa part qu’ils se partageront.